FANDOM


Beleg
Beleg by Filat
Décès 488 PA
Origine Doriath ?
Espèce Elfe Sinda
Titre Chef des gardes-frontière
Seigneur du Dor-Cúarthol
Entourage Túrin
Affiliation(s) Nellas
Thingol
Ennemi(s) Morgoth
Arme(s) Belthronding
Anglachel
Apparitions
Livre(s) Les Enfants de Húrin
Le Silmarillion
Guillemet
J'ai été l'ami de Neithan depuis le moment où je l'ai trouvé dans les bois, et il n'était alors qu'un enfant.
— Beleg à Andróg

Beleg Cúthalion  Sindarin  Puissant à l'arc de fer ) est un Elfe Sinda qui a vécu au Premier Âge. Il est le plus grand chasseur que le Doriath ait connu, et aussi un grand ami de Túrin. Il l'accompagne et tente de le raisonner souvent, malgré la malédiction qui pèse sur Túrin. Malheureusement, c'est son ami qui le tuera, alors que Beleg tente de le sauver des Orques.

PersonnageModifier

Il sait manier l'arc comme personne, et est aussi le meilleur archer Elfe. Il est fort, valliant et endurant, et a un esprit perçant comme ses yeux. Beleg est à mettre en parallèle avec Sador, autre mentor de Túrin, car il pense que les Elfes et les Hommes ne doivent pas se fréquenter.

Beleg

Beleg

HistoireModifier

Vie en DoriathModifier

Beleg a l'habitude de chasser dans le Nord du Doriath, où il est aussi posté pour surveiller les frontières. Il est le premier à trouver Túrin et ses compagnons lors d'une chasse. Il leur donne à manger et à boire avant d'apprendre d'où ils venaient. Comme Túrin est de la famille de Beren, il devient vite son ami. Ils amènent les compagnons vers une cabane et envoie une dépêche à Menegroth. La réponse vient rapidement, et tous sont autorisés à venir. Túrin devient le fils adoptif du Roi Thingol, grandit et apprend à manier l'arc et l'épée avec Beleg, et tous deux deviennent de grands amis.

Beleg et Túrin

Beleg et Túrin.

Par la suite, ils sont souvent ensemble à surveiller les frontières du Doriath. Alors que Túrin vient de provoquer la mort de Saeros, Beleg vient à Menegroth sans y trouver Túrin, déjà parti. Et lorsque Thingol remet son jugement, Beleg revient et amène Nellas, qui raconte la vérité. Le jour suivant, Beleg part à la recherche de Túrin avec l'accord de Thingol. Il prend Anglachel comme épée, et cherche son ami l'automne, l'hiver puis le printemps suivant.

Avec les Hors-la-loiModifier

Beleg captivité

Túrin sur le point de délivrer Beleg

Il le cherche pendant plus d'un an, allant jusqu'au gués de Teiglin, au Brethil et comprend que Túrin est passé par là. Ensuite, Beleg peine à le retrouver, car Túrin cache toutes traces de son passage. Il finit par trouver les Hors-la-loi, qui s'étaient cachés dans une grotte en attendant Túrin. Il se fait capturer et les Hors-la-loi veulent le tuer. Túrin revient deux jours après et le libère, ému de trouver son ami, puis le soigne. Le lendemain matin, Beleg supplie son ami de revenir en Doriath, et lui raconte le jugement de Thingol. Malgré cela Túrin veut rester libre de ses mouvements. Beleg s'obstine de la même façon que Túrin et retourne au Dimbar. Túrin lui dit d'aller le chercher à Amon Rûdh s'il change d'avis. Beleg retourne à Menegroth et raconte son périple, en passant sous silence ce que les Hors-la-loi lui ont fait. Melian lui fait cadeau de lembas. Il retourne en Dimbar, mais quand les combats cessent en hiver, il s'en va.

A Amon RûdhModifier

Il ne revient qu'au milieu de l'hiver 487, soit deux ans plus tard, à Amon Rûdh en apportant de quoi aider les Hommes. Il ramène le Heaume de Hador, pensant ainsi faire revenir Túrin en Doriath. Il lui donne quelque lembas que Túrin refuse car cela vient de Doriath, avant que Beleg ne lui dise que tout, armes et savoir, viennent de Doriath. Il est avec Túrin seigneur de Dor-Cúarthol, le Pays de l'Arc et du Heaume. Mîm, ami et hôte de Túrin, n'aime pas Beleg et son arrivée le poussera à trahir les Hors-la-loi.

Les Orques attaquent le refuge. Beleg participe avec les Hors-la-loi à la défense d'Amon Rûdh, et réussit à tenir au sommet seul avec Túrin et quelques Hommes. Mais il se fait capturer et alors que Mîm veut le tuer, Andróg le sauve. Voyant que Túrin a été enlevé, il part sauver son ami.

Mort de BelegModifier

Belegdeath

Túrin et Gwindor silencieux devant le corps de Beleg

Il se dirige vers le nord, devinant que les Orques viennent d'Angband. Il arrive à Taur-nu-Fuin. Il y rencontre Gwindor, Elfe s'étant échappé d'Angband. Il lui redonne de l'espoir et les deux Elfes vont sauver Túrin à Anfauglith. Là, les Orques prennent de l'alcool pour fêter leur butin, ce qui permet à Beleg et Gwindor d'approcher. Ils réussissent à prendre Túrin, attaché à un arbre qui s'était évanoui. Il l'amène plus loin et l'allonge dans un buisson.

Ils veulent le soigner, et Beleg sort Anglachel pour couper les liens. Malheureusement, l'épée glisse et tombe en piquant le pied de Túrin. De peur et de colère, Túrin prend Anglachel et tue celui qu'il croit être un Orque. C'est à la lumière des éclairs qu'il reconnaît son ami Beleg.

Hommage de TúrinModifier

Le lendemain, les Orques n'osent pas aller capturer Túrin. Gwindor et Túrin enterrent Beleg avec Belthronding, son arc. Gwindor décide d’amener Anglachel et les lambas. Le douleur de la mort de son ami ne part jamais de Túrin qui reste silencieux. Túrin compose plus tard, à Eithel Ivrin, Laer Cú Beleg, le Chant du Grand Arc. Durant le chant, Gwindor remarque que l'épée Anglachel semble aussi pleurer la mort de Beleg.

Elfes
AegnorAmrasAmrodAnairëAredhelArwenAngrodBelegCaranthirCelebornCelebríanCelebrimborCelegormCurufinEölFëanorFinarfinFingonFingolfinFinwëGaladrielGelmirGlorfindelGildorGwindorHaldirIdrilIndisLegolasLúthienMaedhrosMaeglinMaglorNerdanelNimlothOrodrethThingolThranduilTurgonSaeros