Wikia

Le Wiki Seigneur Des Anneaux

Le Silmarillion

Commentaires13
386pages sur
ce wiki
9782266121026

Couverture du livre "Le Silmarillion".

Le Silmarillion
est une œuvre de J. R. R. Tolkien, publiée à titre posthume en 1977 par son fils Christopher Tolkien avec l'aide de l'auteur Guy Gavriel Kay. Il retrace la genèse et les premiers Âges de l'univers de la Terre du Milieu, théâtre des romans Bilbo le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux.

Conception Modifier

Le Silmarillion est issu des nombreux brouillons laissés par J. R. R. Tolkien. Amorcé par certains poèmes dès le début des années 1910, la création de l'univers du « Silmarillion » commence véritablement en 1916-1917, avec le conte de la Chute de Gondolin, premier des Le Livre des contes perdus. Cette première incarnation du « Silmarillion » est restée inachevée, les derniers Contes n'ayant pas dépassé le stade d'ébauche.

Vers 1926, Tolkien fait lire son Lai des Enfants de Húrin, un long poème en vers allitératifs, à R. W. Reynolds, un ancien professeur. Afin de lui fournir le contexte du poème, Tolkien rédige une version condensée de 28 pages de l'histoire du « Silmarillion », L'Esquisse de la mythologie. Il révise cette Esquisse durant les quatre années qui suivirent, puis, en 1930, écrit une version plus développée de ses mythes, toujours bien plus concise que les Contes Perdus : la Quenta Noldorinwa. Il s'agit en fait du seul « Silmarillion » que Tolkien acheva jamais. Tolkien entreprend par la suite une nouvelle version du texte, intitulée Quenta Silmarillion, qui ne dépassera pas le milieu de l'histoire de Túrin Turambar.

En 1937 paraît le roman pour enfants Bilbo le Hobbit. Le succès est prodigieux et l'éditeur de Tolkien, Allen & Unwin, lui réclame une suite. Tolkien leur propose sa Quenta Silmarillion, ainsi que le long poème de la Lai de Leithian. Après des commentaires défavorables d'un lecteur extérieur à Allen & Unwin sur la Geste, et suite à un quiproquo, Tolkien écrit le premier chapitre d'une véritable « suite », qui deviendra Le Seigneur des Anneaux et occupera Tolkien pendant plus de dix ans.

La Quenta Silmarillion de 1937 n'évolue quasiment plus jusqu'au début des années 1950, une fois la rédaction du Seigneur des anneaux achevée. Tolkien reprend alors la Quenta Silmarillion de 1937 et entame un vaste travail de correction, dans le but de la voir publiée ; en effet, il estime alors que Le Seigneur des anneaux et Le Silmarillion sont tellement liés qu'ils doivent être publiés ensemble. Après un premier refus d'Allen & Unwin, motivé par la taille considérable de l'ensemble et l'incertitude concernant son éventuel succès, Tolkien se tourne vers un autre éditeur, Milton Waldman, qui finit par se retirer des négociations ; Tolkien fait amende honorable et retourne auprès d'Allen & Unwin, qui acceptent de publier le seul Seigneur des anneaux, en trois volumes.

Tolkien ne retourne vraiment au Silmarillion qu'à la fin des années 1950, ayant été entre-temps pris par la publication du Seigneur des anneaux et l'abondant courrier de fans qu'elle a suscité, ainsi que par ses devoirs académiques. Néanmoins, Christopher Tolkien estime qu'il était désormais plongé dans des réflexions métaphysiques et cosmogoniques sur l'univers qu'il a créé, Tolkien préfère se consacrer à des détails philosophiques ou linguistiques qu'à l'élaboration d'une œuvre cohérente et complète.

À la mort de Tolkien, en 1973, le « Silmarillion » est dans un état très disparate : les derniers chapitres de la Quenta Silmarillion n'ont connu aucune nouvelle incarnation textuelle depuis la Quenta Noldorinwa de 1930, que les textes ultérieurs contredisaient en de nombreux points. Christopher Tolkien, exécuteur littéraire de son père, passa quatre années à sélectionner et adapter les textes de son père, avec l'aide de Guy Gavriel Kay, pour rendre l'ensemble à peu près cohérent et fournir un texte unique ; en certains endroits, ce travail éditorial va jusqu'à la réécriture de passages entiers, notamment pour le chapitre 22 de la Quenta Silmarillion, « La Ruine de Doriath ».

Christopher Tolkien a poursuivi sa tâche éditoriale avec les Contes et légendes inachevés (1980), puis par la série des douze tomes de l’Histoire de la Terre du Milieu (1983-1996), dont une grande partie est dédiée aux incarnations successives du « Silmarillion ». Les Contes Perdus des années 1910-1920 ont été publiés dans les deux premiers tomes de l’Histoire ; l’Esquisse de la mythologie et la Quenta Noldorinwa dans le volume 4, La Formation de la Terre du Milieu ; la Quenta Silmarillion de 1937 dans le volume 5, La Route perdue et autres textes ; enfin, les volumes 10 et 11, Morgoth's Ring et The War of the Jewels, s'attachent à l'évolution tardive (post-Seigneur des anneaux) des récits.

Composition Modifier

Le Silmarillion se compose de cinq parties.

L'Ainulindalë Modifier

Ce court texte cosmogonie relate la création d', l'univers, par la volonté d'Eru Ilúvatar. Il naît d'une grande musique interprétée par les Ainur, êtres créés par Ilúvatar. L'harmonie est brisée lorsque Melkor, l'un des plus puissants Ainur, introduit dans la musique des éléments ne venant pas d'Eru. Courroucé, ce dernier stoppe la musique et explique à Melkor que ce qu'il joue vient de lui.

Ilúvatar présente ensuite aux Ainur une vision de leur musique, un Monde entouré par le Vide, dont l'histoire se déroule sous leurs yeux. Certains Ainur se prennent d'amour pour cette création et pour les Enfants d'Ilúvatar, les Elfes et les Hommes ; et lorsque Eru leur retire la vision, ils sont pris de désarroi. C'est alors que le monde est véritablement créé, à travers un simple mot d'Eru.

Certains Ainur, particulièrement épris de la création d'Ilúvatar, choisissent d'habiter au sein de ce jeune monde (Arda, « le Royaume », c'est-à-dire la Terre) pour participer à sa construction et la préparer à la venue des Enfants d'Ilúvatar ; les plus puissants d'entre eux sont nommés les Valar, et les moins puissants, leurs serviteurs, sont les Maiar. Parmi ceux qui choisissent de résider sur Arda se trouvent notamment Manwë et Melkor, qui ne cesse de contrecarrer les efforts des autres Valar.

La Valaquenta Modifier

La Valaquenta est une brève description des Valar et des Maiar, les êtres nés de l'esprit d'Eru.

La Quenta Silmarillion Modifier

La Quenta Silmarillion relate l'histoire d'Arda de la première guerre entre les Valar et Melkor jusqu'à la fin du Premier Âge, lorsque ce dernier est rejeté dans le Vide Extérieur. Le nom du texte provient des Silmarils, trois joyaux prodigieux façonnés par l'Elfe Fëanor et dérobés par Melkor (alias Morgoth).

L'Akallabêth Modifier

L’Akallabêth relate l'histoire de l'île de Númenor et de sa chute, au Second Âge. Númenor, située entre la Terre du Milieu et le Valinor, est offerte aux Hommes ayant combattu Morgoth aux côtés des Elfes durant la Guerre de la Grande Colère. Les Valar confèrent une longue vie à ces hommes, les Númenóréens ou Dúnedain, qui deviennent des navigateurs chevronnés, mais à qui les Valar interdisent de se rendre au Valinor.

Rongés par cet interdit et la peur de la mort, les Númenóréens finissent par se détourner les Valar, et leur dernier roi, Ar-Pharazôn, succombe aux mensonges de Sauron. Celui-ci pousse les Númenóréens à lancer une vaste attaque contre les Valar et cause leur perte. Lors d'une des rares interventions d'Ilúvatar dans sa création, Númenor est engloutie et la forme du monde changée : de plat, il devient rond, et Aman en est séparé.

Certains Númenóréens, restés fidèles aux Valar, parviennent à échapper au cataclysme et abordent en Terre du Milieu, où ils fondent les royaumes d'Arnor et de Gondor.

Les Anneaux de pouvoir et le Troisième Âge Modifier

Ce texte semble avoir été composé par Tolkien à la fin de la période de rédaction du Seigneur des anneaux, vers 1948. Les Anneaux de pouvoir et le Troisième Âge (Of the Rings of Power and the Third Age) décrit comment les Anneaux de pouvoir ont été forgés par les Elfes avec l'aide de Sauron, et comment ce dernier les utilise pour tenter d'asservir la Terre du Milieu aux Second Âge et Troisième Âges. Il relate également de façon très condensée les événements du Seigneur des Anneaux.

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard