FANDOM


Maglor
Maglor
Autres noms Kanafinwë
Makalaurë
Dægmund Swinsere
Naissance Durant l'Âge des Arbres
Origine Valinor
Espèce Elfe
Sexe Masculin
Maison Noldor
Famille Fëanor (père)
Nerdanel (mère)
Maedhros (frère)
Celegorm (frère)
Caranthir (frère)
Curufin (frère)
Amrod (frère)
Amras (frère)
Ennemi(s) Morgoth
Apparitions
Livre(s) Le Silmarillion


Maglor blason

Blason de Maglor

Maglor, réputé pour sa voix magnifique et ses talents de barde, était le deuxième fils de Fëanor. Comme ses frères, il prêta le Serment de Fëanor et suivit son père en Terre du Milieu.

Là, Maglor s'installa avec ses suivants dans la terre comprise entre les deux bras du fleuve Gelion, au nord-est du Beleriand. Cette région n'était défendue par aucune barrière montagneuse, et lors de Dagor Bragollach, Maglor dut se réfugier à Himring, la forteresse de son frère aîné Maedhros. Les deux frères durent toutefois fuir après Nirnaeth Arnoediad et, avec leur cinq frères, ils menèrent une vie errante dans le Sud.

Maglor (1)

Maglor

Maglor et ses frères tentèrent de reprendre le Silmaril qu'avaient récupéré Beren et Lúthien à leurs descendants à plusieurs reprises : durant l'hiver 506 du Premier Age, ils attaquèrent Dior, roi de Doriath, et le tuèrent, précipitant la seconde chute de Doriath. Ils ne récupérèrent pas pour autant le Silmaril, car Elwing, la fille de Dior, s'enfuit aux Bouches du Sirion avec le joyau. Une trentaine d'années plus tard, les Fils de Fëanor attaquèrent les Havres des Bouches du Sirion, mais là encore Elwing et le Silmaril leur échappèrent : la fille de Dior se jeta dans la mer, le bijou au cou, et Ulmo lui permit de rejoindre son époux Eärendil parti quérir l'aide des Valar.

Après la Guerre de la Grande Colère et la chute de Morgoth, seuls Maedhros et Maglor étaient encore vivants sur les sept Fils de Fëanor.

Si Maglor souhaitait abandonner le Serment qui leur avait fait commettre tant de mauvais actes, Maedhros voulait au contraire le tenir, et il réussit à convaincre Maglor de recouvrer les deux Silmarils qu'avait pris Eönwë, héraut de Manwë. Ils s'introduisirent dans son campement et dérobèrent les joyaux, mais ceux-ci leur brûlèrent les mains à cause des atrocités qu'ils avaient perpétrées. Maedhros, fou de douleur, se jeta dans une crevasse, mais Maglor jeta son Silmaril dans la mer et s'en fut errer le long des côtes de la Terre du Milieu, chantant sa douleur. Il composa un chant appelé Noldolantë, la Chute des Noldor, qui relatait les actions barbares qu'avaient commises les Noldor pour reprendre les Silmarils.

Moglor jettant le Silmaril

Maglor jettant le Silmaril en mer