FANDOM


Niënor
Nienor
Autres noms Níniel
Naissance 473
Décès 499
Origine Dor-lómin
Espèce Homme (Edain)
Sexe Femme
Maison Maison de Bëor
Maison de Hador
Maison de Haleth
Famille Húrin (père)
Morwen (mère)
Urwen (soeur)
Túrin (frère et époux)
Entourage Brandir
Ennemi(s) Glaurung
Apparitions
Livre(s) Les Enfants de Húrin
Le Silmarillion
Guillemet
A Túrin Turambar turún' ambartanen ! Maître du destin dont le destin s'est rendu maître !
— Niënor croyant que son frère et époux est mort

Niënor  Sindarin  Deuil ) est une femme ayant vécu au Premier Âge. Elle est la soeur de Túrin, et l'épousa sans le savoir. Elle est morte en croyant que Glaurung avait tué Túrin.

PersonnageModifier

Niënor a les cheveux d'or, elle est grande et a des yeux bleus, ce qui fait d'elle le portrait de son père. Elle est le contraire de son frère, en étant douce et fragile. Néanmoins, elle est courageuse et n'hésite pas à aller vers le dragon encore vivant pour essayer de sauver son frère.

HistoireModifier

Nienor et glaurung

Niënor se faisant ensorceler par Glaurung

NaissanceModifier

Elle naît en début d'année 473, quand les Orientaux envahissent le pays. Son frère est déjà parti au Doriath à sa naissance. Elle ne cesse de devenir plus belle en grandissant et permet à Morwen de mieux vivre.

Rencontre avec GlaurungModifier

Des années plus tard, elle s'enfuit avec sa mère du Dor-lómin, pour aller à Menegroth. Elles remarquent que Túrin n'y est plus mais décident de rester. En 495, après la Bataille de Tumhalad, Thingol reçoit des rescapés de Nargothrond qui lui disent que Túrin est mort ou changé en pierre. Cette nouvelle attriste Morwen et Niënor. Thingol envoie des gardes-frontières commandés par Mablung. Morwen les accompagne. Arrivés aux Mares Crépusculaires, Niënor les rejoint car elle ne veut pas être laissée en arrière. Elle espère que sa mère va rebrousser chemin, sans succès. Ils arrivent donc devant la désolation de Glaurung et campent. Les Elfes n'aiment pas cet endroit désert. Mablung décide de les amener à Amon Ethir pour voir au loin. Il laisse 10 cavaliers surveiller les femmes et part avec les 20 autres vers les Portes de Felagund.

Niënor

Niënor.

Mablung découvre le pont détruit. Alors qu'il cherche un moyen de traverser le Narog, Glaurung sort, lance des flammes puis plonge dans l'eau et lève un brouillard. Les Elfes sont dispersés, mais Mablung résiste et se cache pour aller dans la cité en quête d'indice. A Amon Ethir, le brouillard rend les chevaux fous et Morwen est emmené par sa monture au loin, et plus personne ne la revoit. Niënor tombe à terre sans mal et cherche à regagner le sommet. Elle se retrouve nez à nez avec Glaurung, et plonge son regard dans ses yeux involontairement. Elle tente de lutter, mais se voit obligée de dire qu'elle cherche Túrin. Le dragon lui demande qui elle est, se moque alors d'elle. Glaurung regarde si intensément que Niënor oublie tout. Mablung ne vient qu'après, une fois que le dragon est revenu dans la cité. Il la découvre fixe et immobile, et elle ne bouge que s'il la guide en la prenant par la main.

Arrrivée au BrethilModifier

TN-Turin Discovers Nienor at the Mound of Finduilas1

Túrin découvrant Niënor à Haudh-en-Elleth (Ted Nasmith)

Mablung réussit à retrouver quelques compagnons, et ensembles ils se dirigent vers le Doriath. Une nuit qu'ils campent, ils se font attaquer par des Orques. Niënor, un peu éveillé du pouvoir du dragon, s'enfuit en courant. Bien que les Elfes aient tué les Orques, la jeune femme demeure introuvable. Car elle court sans s'arrêter et se retrouve nue [1]. Elle se réveille un matin, apeurée et sans souvenir, et en arrivant à l'orée du Brethil, elle décide de se reposer sur Haudh-en-Elleth, ne sachant pas ce que c'est.

Elle est retrouvée par des Forestiers conduits par Túrin. Ils la prennent et la réchauffent dans une cabane. Bien que Túrin soit amical, elle ne répond à ses questions qu'en pleurerant, et est donc surnommée Níniel  Sindarin  Fille en larme ). Ils l'amènent à Ephel Brandir pour la faire soigner par Brandir. Mais elle ne cesse de gémir qu'en présence de Túrin. Elle finit par guérir lentement mais doit réapprendre à parler et à refaire les gestes du quotidien. Elle aime apprendre avec Brandir en se promenant, demandant le nom de toutes choses. Brandir l'aime, mais elle aime Túrin.

Túrin et Niënor sont mariés par Brandir en 497. Túrin promet de ne plus jamais se battre sauf si le danger est trop important. En 499, ceci permet aux Orques de surpasser les Forestiers, et de traverser les gués du Teiglin. Túrin prend la décision de combattre car Dorlas le réclame, et le massacre que les Forestiers font fâche Glaurung. Túrin devient aux yeux de tous le véritable seigneur du Brethil.

MortModifier

Mort de Glaurung

Niënor retrouvant Túrin.


Nienor mort

Niënor se donnant la mort (Ted Nasmith)

Comme Glaurung se dirige vers le Brethil, Túrin envoie des hommes surveiller sa route, qui passe par les gorges du Teiglin. Il fait un discours pour les soutenir et les préparer. Il dit que durant les Nirnaeth, les Nains lui ont tenus tête. Il leur montre Gurthang, et se fait acclamer par «le Dard Noir du Brethil». Comme il sait que le ventre du dragon est près du sol, c'est là qu'il veut attaquer.  Niënor attend alors un enfant de deux mois. Elle ne veut pas que son époux ne prenne de risques, mais Túrin part tout de même. Quand elle voit ce que le dragon a fait, elle pense que son époux est mort, mais Brandir la console. Il l'amène en sécurité aux gués du Teiglin, mais l'amour de Niënor pour Túrin l'oblige à aller à Cabed-en-Aras. Elle retrouve son frère inconscient et le croit mort. Elle panse tout de même sa main brûlée et crie en signe de désespoir. Glaurung, alerté par le cri, bouge et révèle à Niënor que Túrin, l'homme étendu à ses côtés, est son frère. Puis le dragon meurt, et tous ses mensonges et ses ténèbres s'en vont. Niënor se souvient alors de tout, et se désole. Brandir lui conseille d'attendre avant de faire une mauvaise action. Elle remarque qu'elle aurait dû l'écouter depuis le début, puis se tue en se jetant dans la rivière.

  1. Ceci fait écho à ce qu'a dit Saeros à Túrin

Hommes
AerinAmandilAndrógAragornArathornAsgonBaragundBarahirBelegundBerenBoromirBrandirBregolasBregorDenethorDorlasElendilEmeldirEomerEowynFaramirForwegGaldorGethronGilraenGlóredhelGrímaGrithnirHadorHaldirHalmirHamaHandirHarethHúrinIndorIsildurMorwenNiënorOrlegProsper PoiredebeurréRagnirRíanRoi-sorcierSadorThéodenThéodredTuorTúrinUlradUrwen