FANDOM


Túrin Turambar
Turin Turambar Sketch by pulyx
Autres noms Neithan (le Dépossédé)
Gorthol (Heaume de l'Effroi)
Agarwaen (le Sanglant)
Mormegil (le Noire-Epée)
Adanedhel (Hommme-Elfe)
Thurin (le Secret)
Naissance 464
Décès 499
Origine Dor-lómin
Espèce Homme
Sexe Homme
Maison Maison de Bëor
Maison de Hador
Maison de Haleth
Famille Húrin (père)
Morwen (mère)
Urwen (soeur)
Niënor (soeur)
Thingol (père adoptif)
Titre Héritier au trône de Dor-lómin et du Ladros
Royaume Dor-Cúarthol
Entourage Sador
Beleg
Hors-la-loi
Affiliation(s) Mîm
Mablung
Ennemi(s) Saeros
Glaurung
Arme(s) Epée (Gurthang)
Arc
Apparitions
Livre(s) Les Enfants de Húrin
Le Silmarillion
Guillemet
(...) bien que les Hommes mortels n'aient qu'une vie brève comparée au temps alloué aux Elfes, ils préfèrent la passer, cette vie, à se battre, plutôt que de s'enfuir ou de se soumettre.
— Túrin à Gwindor

Túrin, surnommé Turambar  Quenya  Maître du destin ) est un Homme ayant vécu au Premier Âge. Il un des héros de son temps, un symbole de la lutte contre Morgoth. Alors qu'il n'est qu'un enfant, sa famille est maudite par le Seigneur des Ténèbres, et la vie d'errance de Túrin commence.

Personnage

Description physique

Túrin porte des cheveux noirs, comme sa mère, et a le plus beau visage d'Homme. Cette beauté fait qu'il semble aussi noble qu'un Elfe Noldo, un don rare pour les Hommes. Son regard gris perçant empêche ses ennemis de soutenir son regard.

Description morale

Túrin est sans humeur joyeuse et parle peu, adoptant alors la voix de son père. Il ne pardonne ni injustice ni moquerie, mais est prompt à la pitié. Il est aussi extrêmement fier et orgueilleux. Comme son père, il peut être brusque et violent, ce qui lui fait souvent défaut. Túrin est assez dur avec lui-même, et n'a ni confiance aux Valar, ni aux Elfes, une erreur aux yeux de tout les habitats du Beleriand. Il est aussi têtu qu'un Nain, et n'accepte pas par exemple que Niënor soit sa soeur jusqu'à ce que plusieurs personnes n’insistent à lui dire.

Enfance

Au Dor-lómin

Morwen and Turin by Filat

Morwen et Túrin (Fan-art)

Túrin naquit en 464 PA, à une époque où les Hommes et les Elfes sont confiants quant à Morgoth. En effet, Beren et Lúthien ont réussi à dérober un des Silmarils à Morgoth, un exploit envisagé comme impossible auparavant. A ces 5 ans, il tombe malade du Souffle Maléfique, un vent mauvais venu d'Angband. Contrairement à sa sœur, il survit, mais cela le rend mélancolique. Sador, un ami infirme, lui enseigne un jour la différence entre les Hommes et les Elfes. Túrin en est fasciné, car Urwen, décrite comme une elfe, aurait pu être sauvée. Il a lui-même une volonté d'être un Elfe. A l'anniversaire de ses 9 ans, il reçoit de ses parents un couteau forgé par les Elfes, et le donne à Sador, qui ne peut le refuser. Quand Húrin et Morwen l'apprennent, ils découvrent la pitié de l'enfant pour Sador.

Mais quelques mois plus tard, la défaite contre Morgoth lors de Nirnaeth Arnoediad se fait ressentir. Les Orientaux envahissent le Hithlum et le Dor-lómin. Túrin est caché par sa mère pour éviter sa mort. Il ne comprend pas pourquoi son père ne vient pas le sauver des brigands: Húrin est alors prisonnier de Morgoth, qui vient de maudire sa famille. Morwen tente de rassurer sopn fils, mais il est sûr de la mort de son père. Morwen, de peur qu'il devienne un esclave, veut l'envoyer en Doriath, en sécurité, et Túrin s'y résout. Il va voir Sador au matin et apprend ce qu'est un esclave, comprenant ainsi la peur de sa mère. Puis il fait ses adieux à son ami, en pleurant. Il part vers le Doriath avec Gethron et Grithnir.

Vie en Doriath

Ils franchissent Ered Wethrin, et arrivent en Brethil. Mais l'hiver froid les met proche de la mort. Puis quand ils arrivent en Doriath, ils se heurtent à un labyrinthe et se perdent. C'est là qu'ils sont sauvés par l'elfe Beleg en entendant son cor de chasse. Túrin devient son ami quand l'Elfe apprend sa lignée. Il est ensuite autoriser à venir à Menegroth. Il est alors pris comme fils adoptif par Thingol, qui marqué par Beren, aime ceux de la Maison de Bëor.

Beleg et Túrin-0

Túrin et Beleg.

Thingol envoie un message à Morwen pour l'inviter à elle aussi venir. Mais elle refuse car elle vient d'accouchée, et le jeune homme en est attristé. Même quand Thingol lui donne le Heaume du Dragon apporté par Gethron et Grithnir, il n'y prête pas attention à cause de sa peine. Túrin est ensuite pris en charge par Melian, qui le fait surveiller par Nellas. Il se lie d'amitié avec la jeune fille, jusqu'à ce qu'il grandisse tandis qu'elle restait comme un enfant. Puis il finit par atteindre 17 ans, ayant vécu neuf ans à Menegroth. Il apprend les traditions et les vieux contes, et Beleg vient souvent le chercher pour l'entraîner à l'arc et à l'épée, ce que Túrin aimait beaucoup. Mais quand il fallait créer des objets, sa force lui faisait détruire ces créations. Malgré cela tous l'honorent sauf Saeros qui le critique sans cesse, mais même Túrin s'en lasse.

Saeros mort

La mort de Saeros (Ted Nasmith)

Mais les messages cessent, alors Túrin demande une armure pour retrouver sa mère. Thingol refuse d'envoyer l'Homme à une mort certaine, mais par contre l'engage pour garder ses frontières. Túrin combat donc avec les Elfes contre les Orques. Certains croient même voir Húrin en voyant Túrin combattre avec le heaume. Par la suite, il vient rarement à Menegroth et préfère rester avec son ami Beleg. A ses 20 ans, il revient à Menegroth. Il est sale et ses vêtements portent des traces de combat et de vie dure. Il ne trouve pas Thingol qui est parti dans une autre partie du Doriath. Fatigué, il s'assoie à une table où sont normalement les anciens de Menegroth. Tous l'accueillent chaleureusement et demandent des récits de ses exploits quand arrive Saeros . Fou de rage que Túrin se soit assis à sa place, il le provoque. Túrin l'ignore un moment, mais Saeros compare les femmes du Dor-lómin, dont Morwen , telles des biches sauvages. Pris de colère, Túrin lui lance alors une coupe au visage et tire son épée. Mablung le résonne, et Túrin s'en va en silence.

Le lendemain matin, il se fait attaquer en forêt par Saeros, mais le domine facilement car il surveillait les alentours. Pour l'humilier, il l'oblige à se mettre nu et à courir comme un cerf pourchassé, se vengeant ainsi de l'offense de la veille. Alertés, certains Elfes dont Mablung suivent Túrin. Il voit Saeros sauter, rater et mourir. Túrin dit alors qu'il aurait épargné son adversaire s'il n'avait pas sauté. Personne ne comprend qu'il s'agit d'un accident et veulent l'amener devant le roi. Túrin refuse car il voit là la possibilité de partir. Il quitte Mablung en ami et s'enfuit, pensant être un hors-la-loi aux yeux des Elfes. Il quitte le Doriath et va vers l'ouest. Cependant au Conseil de Thingol, Túrin est tout de même jugé et est sauvé par Nellas qui témoigne que c'était Saeros qui a provoqué.

Errance de Túrin

Avec les Hors-la-loi

Mort forweg

Le meurtre accidentel de Forweg (Fan-art)

Après des jours de marche, il se fait encercler par les Hors-la-loi présents à et endroit. Piégé au milieu des archers, il prend une pierre comme seule arme, la lance et tue un des Hommes en esquivant la flèche envoyé par ce dernier. Comme celui qui a voulu le tuer est mort, Túrin propose de le remplacer et cherche ainsi à être accompagné. Il se présente alors sous le nom de Neithan, le Dépossédé.

Il se fait très vite admirer des Hors-la-loi, qui le craignent pas la même occasion. Le printemps vient, et le groupe survit. Un matin, Forweg, chef du groupe, et Andróg partent vers un endroit inconnu. Un peu plus tard, Túrin voit sortir d'un bosquet une femme en haillons. Par instinct, il tue son ravisseur mais découvre après qu'il s'agit de Forweg, et il laisse la vie sauve à Androg.  Après débat, il devient le nouveau chef du groupe malgré certaines plaintes. Il prend la décision de fuir. Ne pouvant aller au Dor-lómin, ils partent vers l'ouest. Ils arrivent ainsi à l'orée d'une forêt où ils restent un temps. Mais en voyant les trésors des Forestiers vivant là, certains de ses hommes ne le veulent plus comme chef et veulent les piller.

Quand les orques arrivent, Túrin part les espionner avec Orleg, mais se fait voir. Son compagnon se fait tué mais lui survit grâce à sa cotte de mailles. Bien des jours plus tard, il réussit à revenir et voit son ami Beleg capturé par les Hors-la-loi et le libère. Il le soigne en écoutant le récit des Hors-la-loi. En voyant le sort de Beleg, Túrin prend la décision de ne plus jamais tuer ni Elfe ni Homme. Le lendemain matin, bien que Beleg lui ait dit qu'il pouvait retourner en Doriath, car Nellas avait témoigné en sa faveur, Túrin refuse. Alors Beleg décide de retourner en Doriath, mais Túrin lui dit de le rejoindre sur l'Amon Rûdh si son ami change d'avis. C'est donc cette direction que Túrin prend.

A Amon Rûdh

Les Hors-la-loi partent donc au sud, et après trois jours de marche arrivent au Val du Sirion. Alors qu'ils s'abritent de la pluie, ils voient passer trois forme grise portant des sacs dans la pluie. Ils les pourchassent et réussissent à en attraper un. Ils découvrent Mîm, qui supplie Túrin de lui laisser partir sauf. Pris de pitié, il accepte, mais demande néanmoins en rançon un abri ou une maison et attache Mîm à un arbre le temps de passer la nuit.

Le lendemain matin, ils découvrent Amon Rûdh . Túrin pense que ce mont permettra de prendre de la hauteur et de regarder au loin. Ils sont obligés de sortir du bois, et arrive au mont au soir. Les Hors-la-loi aperçoivent alors que Mîm prend un sentier caché et secret. Quand ils arrivent, c'est la pénombre, et tous deviennent méfiants. C'est à ce moment qu'une lumière surgit, portée par un autre Nain. Après une discussion avec lui, Mîm part en courant et force Túrin et ses compagnons à progresser dans le noir. Ils arrivent néanmoins à une salle, où ils voient Mîm agenouillé pleurant Khîm, son fils.

Il devient rapidement un ami de Mîm, contrairement au reste des Hors-la-loi. En hiver 487, Beleg revient et amène le Heaume de Hador, pensant ainsi faire revenir Túrin. Il lui donne quelque lembas que Túrin refuse car cela vient de Doriath, avant que Beleg ne lui dise que tout, armes et savoir, viennent de Doriath. Túrin accepte, tout comme les réprimandes que lui fait Beleg. Mais très vite l'amitié renaît entre eux deux. Au printemps, Túrin se coiffe du Heaume de Hador, ce qui réjouit Beleg. Les Orques prennent peur au son de son cor. Il fonde ensuite avec Beleg Dor-Cúarthol, le pays de l'Arc et du Heaume. Il reçoit des armes de Nargothrond pour l'aider à combattre.

Mort de Beleg

Belegdeath

Túrin et Gwindor silencieux devant le corps de Beleg (Fan-art)

Néanmoins, Morgoth retrouve sa trace, et des espions obligent à Mîm de le trahir. Après avoir battu, il se réfugie au sommet grâce à Andróg. Mais après un long combat, il est capturé par les Orques. Il traverse une grande partie du Beleriand fouetté par les Orques impitoyables. Il est amené jusqu'en Anfauglith. Là, les Orques prennent de l'alcool pour fêter leur butin, ce qui permet à Beleg accompagné de Gwindor qu'il vient de trouver, d'approcher. Ils réussissent à prendre Túrin, attaché à un arbre qui s'était évanoui. Il l'amène plus loin et l'allonge dans un buisson.

Beleg et Gwindor veulent le soigner, et Beleg sort Anglachel pour couper les liens. Malheureusement, l'épée glisse et tombe en piquant le pied de Túrin. De peur et de colère, Túrin prend Anglachel et tue celui qu'il croit être un Orque. C'est à la lumière des éclairs qu'il reconnaît son ami Beleg. Le soleil se lève, et les Orques n'osent pas aller capturer Túrin. Gwindor et Túrin enterrent Beleg avec Belthronding, son arc. Gwindor décide d’amener Anglachel et les lambas et décide de retourner à Nargothrond . Le douleur de la mort de son ami ne part jamais de Túrin qui reste silencieux.

Vie à Nargothrond et au Brethil

Nargothrond

Ils arrivent à Eithel Ivrin, où se trouve un lac magnifique. Túrin y chante à ce lac Laer Cú Beleg, un chant en hommage à son ami. Après ceci, Gwindor lui révèle qu'à Angband, on dit que Húrin continue de défier Morgoth. Puis l'Elfe donne Anglachel à Túrin, et tous deux continuent leur chemin vers le sud, puis sont capturés par des éclaireurs de Nargothrond .

Personne ne reconnaît Gwindor, car il ressemble à un vieil homme. Mais Finduilas, la fille d'Orodreth. Túrin est donc accepté à Nargothrond, mais se présente sous le nom de Agarwaen, le sanglant. Personne ne lui pose de questions. A cause de son épée, Túrin est surnommé Mormegil, le Noir-Epée. Il devient vite un conseiller du Roi et se fait respecter.

N'étant pas un Elfe, il pense qu'il ne faut plus plus attaquer caché mais à découvert, et s'oppose ainsi à Gwindor . Túrin, en voyant les Elfes vivre cachés, dit qu'un jour ils se retrouveront piégés par Morgoth à l'ouest et au sud [1]. Il fait construire un grand pont au-dessus du Narog , devant les Portes de Felagund pour faire passer les armes en quantité. Il n'a que 25 ans, et devient comme sa mère. Il reçoit une cotte de mailles et un masque de Nains. Le masque d'or fait fuir les ennemis.

Il se rapproche peu à peu de Finduilas, qui le surnomme Thurin, le secret. Ceci provoque la fin de l'amitié en Gwindor et Túrin, car Finduilas tombe amoureuse de Túrin. Gwindor décide donc d'avouer à Finduilas qui est réellement Túrin et la malédiction qui pèse sur lui. Il la met en garde que Túrin apporte la malédiction sur ses proches, mais Finduilas pense que Gwindor est simplement jaloux. Elle va ensuite voir Túrin qui affirme être celui que Gwindor dit être, mais se fâche contre lui et l'accuse de trahison.

TN-Turin Bears Gwindor to Safety1

Túrin portant Gwindor en sécurité lors de la bataille de Tumhalad (Ted Nasmith)

Quand Glaurung vient attaquer Nargothrond, Túrin combat au côté d'Orodreth. Il est le seul à résister au feu du dragon grâce à son masque. Túrin prend Gwindor, blessé à mort, et l’emmène à part. L'Elfe lui dit qu'il l'aime tout en le haïssant à cause de son orgueil. Sa dernière volonté est que Finduilas soit sauve.

Túrin retourne à la cité en essayant de rassembler son armée, mais Glaurung est déjà entré après avoir détruit les portes. La ville est pratiquent pillée et les femmes captives à son arrivée. Elles sont rassemblée devant les Portes pour être emmenée en esclaves. Túrin est pris de fureur et tue de nombreux Orques pour tenter de sauver les captives. C'est à ce moment que Glaurung sort de la cité et salue Túrin. Túrin s'avance vers lui, Gurthang brillante comme un feu. Il plonge son regard dans celui du dragon, et devient comme changé en pierre et ne réagit pas, même quand Finduilas passe à côté en le suppliant.

Glaurung se moque de lui, en lui rappelant les malheurs qu'il a causé, et en lui mettant en disant que Morwen et Niënor sont des esclaves. Túrin se voit aussi dans le reflet de l’œil du dragon et se déteste encore plus. Un long moment après, le dragon le délivre et le laisse sauf pour l'humilier. Il s'amuse à le faire douter entre sa famille et Finduilas , puis le laisse partir et amasse les richesses de la cité. Túrin décide d'aller chercher sa famille, et monte de 40 lieux (environ 190 km) vers le nord sans s'arrêter, alors qu'un hiver des plus froid s'abat sur le Beleriand. Arrivé aux fontaines d'Ivrin, il passe les Ered Wethrin et revient au Dor-lómin 26 ans après on départ.

Retour au Dor-lómin

TN-Turin Reaches the Abandoned Homestead

Túrin de retour au Dor-lómin (Ted Nasmith)

Il trouve son ancienne maison vide est saccagée par Brodda. Il remarque que la maison de ce dernier est juste à côté. Il croise un vieil homme en béquille qui lui dit que Morwen et Niënor sont parties. Túrin reconnaît Sador et lui dit qui il est. Le vieil homme lui conseille de parler avec Aerin pour savoir où sont Morwen et Niënor. Túrin décide d'aller dans la maison malgré le danger.

Túrin entre donc dans le salle du festin, enlève son capuchon et provoque Brodda. Puis il se tourne vers Aerin, et la questionne, mais la femme a peur de la réaction de Brodda si elle dit la vérité. Le chef des Orientaux dit que Morwen n'était qu'une esclave, et pris d'un puissant courroux, Túrin le prend à la gorge. Il dit qui il est à Aerin et repose sa question, et la femme ne peut qu'obéir à son seigneur. Elle dit donc que Morwen et Niënor ont tenté d'atteindre le Royaume Caché.

Túrin se rend compte des mensonges de Glaurung , et de colère tue Brodda. Il tue ensuite de nombreux Orientaux et entraîne une révolte. A la fin du combat, il n'y a pas beaucoup de survivant : Sador est blessé à mort, et Aerin demande à Túrin de trouver Morwen pour que toutes ces morts ne soient pas vaines. Elle lui demande de partir vite avant les représailles des Orientaux.

Túrin part donc avec quelques autres Edain, et en se retournant, voit le maison en train de brûler. Il pense qu'il s'agit d'une vengeance des Orientaux mais Asgon, un homme du Dor-lómin, lui dit que ce soit être Aerin. Par la suite, il quittent le pays après avoir reçu des provisions. Il suit un moment le cours du Sirion. Il devine que Morwen et Nïenor sont au Doriath, et n'y va pas pour ne pas attirer son fléau. Il fouille donc la forêt de Núath, au pieds des Ered Wethrin, pour chercher Finduilas. Il ne trouve que des Orques qu'il massacre.

Arrivée au Brethil

TN-Turin is Led to the Mound of Finduilas

Túrin sur le tertre de Finduilas (Ted Nasmith)

Il finit par suivre le cours du Teiglin et arrive au Brethil. Il croise des Forestiers (hommes du Brethil) encerclés par des Orque. Il simule d'être une armée entière, s'avance en donnant l'ordre d'attaquer à sa pseudo-armée, et les Orques fuient. Dorlas, le chef du groupe demande où est l'armée, car il croit lui aussi que Túrin est à la tête d'une compagnie. Túrin avoue avec amusement que ce n'était qu'un stratagème, ce qui amuse beaucoup les Forestiers. Túrin se présente sous le nom d'Homme sauvage des bois, et demande s'ils savent où est Finduilas.

Dorlas lui raconte que lui et sa troupe ont attaqué des Orques emmenant des captives, mais elles ont été tué sur place par les Orques. Finduilas a été clouée à un arbre. Les Forestiers ont érigé un tertre pour elle, et y conduisent Túrin qui demande à y aller. Voyant Túrin tomber à terre et ne plus bouger à cause du chagrin, ils devinent qu'il est le Mormegil dont elle parlait. Comme Túrin ne bouge plus et semble être mort, ils le transportent en civière. Arrivés à Ephel Brandir, Brandir s'occupe de lui.

Túrin se réveille au printemps et décide de rester vivre au Brethil et prend le nom de Turambar. Il ne veut plus reproduire les malheurs du passé, et ne se sert plus de Gurthang . Il veut qu'on oublie son passé. Il combat les Orques qui traversent les gués du Teiglin.

Rencontre de Niênor

TN-Turin Discovers Nienor at the Mound of Finduilas1

Túrin découvrant Niënor à Haudh-en-Elleth (Ted Nasmith)

Túrin avec des Forestiers trouvent sur Haudh-en-Elleth sa sœur (qu'il ne connait pas). Ils la prennent et la réchauffent dans une cabane. Bien que Túrin soit amical, elle ne répond à ses questions qu'en pleurer,e t est donc surnommée Níniel. Ils l'amènent à Ephel Brandir pour la faire soigner par Brandir. Mais elle ne cesse de gémir qu'en présence de Túrin. Elle finit par guérir lentement mais doit réapprendre à parler et à refaire les gestes du quotidien. Elle aime apprendre avec Brandir en se promenant, demandant le nom de toutes choses. Brandir l'aime, mais elle aime Túrin. Ce dernier cherche d'ailleurs à savoir qui elle est, car elle a connu les mêmes ténèbres que lui.

Túrin et Niënor sont mariés par Brandir en 497. Túrin promet de ne plus jamais se battre sauf si le danger est trop important. En 499, ceci permet aux Orques de surpasser les Forestiers, et de traverser les gués du Teiglin. Túrin prend la décision de combattre car Dorlas le réclame, et le massacre que les Forestiers font fâche Glaurung. Túrin devient aux yeux de tous le véritable seigneur du Brethil.

Combat final contre Glaurung

Comme Glaurung se dirige vers le Brethil , Túrin envoie des hommes surveiller sa route, qui passe par les gorges du Teiglin. Il fait un discours pour les soutenir et les préparer. Il dit que durant les Nirnaeth, les Nains lui ont tenus tête. Il leur montre Gurthang , et se fait acclamé par «le Dard Noir du Brethil». Comme il sait que le ventre du dragon est près du sol, c'est là qu'il veut attaquer.

Turin et Glaurung

Túrin affrontant Glaurung.

Il part avec Dorlas et Hunthor à Nen Girirth pour voir l'avancée du dragon. Tous trois s'approche du dragon et vont dans le ravin, car le dragon est si grand que lorsque sa tête sera d'un côté, son derrière sera de l'autre, et donc son ventre largement à découvert. Ils atteignent Cabed-en-Aras à la nuit tombée et décident de descendre vers le lit de la rivière, mais en bas, Dorlas n'est plus confiant et reste immobile. Les deux hommes continuent quand même d'approcher de Glaurung.

Les hommes doivent attendre pour savoir où est Glaurung dans sa puanteur. Le dragon finit par traverser, mais plus loin que ne le croyait Túrin. Ce dernier grimpe la falaise, tombe à cause d'un éboulement et est sauvé par Hunthor , mais ce dernier meurt en se prenant des rochers. Túrin arrive juste en-dessous du ventre du dragon. Il voit une poche de gras puante, et la perce en rentrant Gurthang jusqu'à la garde. L'épée reste plantée dans le ventre et lui échappe de la main. Le dragon se tord de douleur et détruit tout sur son passage.

Túrin chancelle un moment, étourdi. Il remonte de l'autre côté pour aller rejoindre le dragon. Il s'approche de son ennemi non mort, sans pitié. Après s'être moqué de Glaurung , il pose un pied sur le ventre et tire son épée. Mais du sang éclabousse et lui brûle la main. Túrin s’évanouit, comme mort, et le dragon se réveille.

Mort

TN-Turin Prepares to Take His Life

Túrin se préparant à se tuer (Ted Nasmith)

Túrin se réveille le lendemain matin, avec le bandage de Niënor sans savoir qui l'a mis. Il prend Gurthang, et voyant le dragon mort, part vers Nen Girirth, heureux de pouvoir retrouver Niënor et Brandir. Les gens sont horrifiés en le voyant, car Brandir l'avait dit mort. Túrin se moque gentiment de lui, en lui disait qu'il ne sais plus faire de différence entre la mort et évanouissement. Il demande où est Niënor, et Brandir lui dit qu'elle est morte. L'épouse de Dorlas, en colère contre Brandir, dit qu'il était heureux de la mort de Túrin. Brandir rétorque en avouant à Túrin que Niënor est sa sœur. Túrin refuse d'admettre qu'il a épousé sa sœur et devient furieux. Il tue Brandir et s'en va, maudissant tout, pensant pertinemment que sa sœur et sa mère sont ensembles au Royaume Caché. Il croit en fait que Niënor est le portrait de sa mère, cheveux noir et élancé, alors qu'en réalité elle est le portrait de Húrin .

Túrin arrive à Haudh-en-Elleth et y voit Mablung . Il dit que c'est lui qui a tué le fragon, et les Elfes trouve cela extraordinaire. Túrin s'en fiche et demande des nouvelles de Morwen et Niënor , au Doriath. Mablung raconte ce qu'il s'est passé. Túrin ce rend compte qu'il a réellement épousé sa sœur, et maudit Morgoth et Mablung. Túrin repart vers Cabed-en-Aras, et voulant se donner la mort, prend son épée.

Il lui demande de le tuer, car l'épée ne reconnaît pas Túrin comme son maître. L'épée lui répond en disant que ce geste vengera Beleg et Brandir, tués injustement. Túrin plante la garde dans le sol, puis se laisse tomber sur la lame. Les Elfes et les Hommes arrivent juste après, et chacun pleure la mort de Túrin. Ils érigent un tertre pour Túrin, et mettent les tronçons de Gurhtangà ses côtés. Les ménestrels chantent ensuite sa vaillance et la beauté de Níniel.

  1. Ceci sera vérifié à la fin du Premier Âge, quand les Peuples libre sont pris en tenaille sur les côtes ouest du Beleriand
Hors-la-loi

Algund | Andróg | Forweg | Orleg | Túrin | Ulrad


Hommes
AerinAmandilAndrógAragornArathornAsgonBaragundBarahirBelegundBerenBoromirBrandirBregolasBregorDenethorDorlasElendilEmeldirEomerEowynFaramirForwegGaldorGethronGilraenGlóredhelGrímaGrithnirHadorHaldirHalmirHamaHandirHarethHúrinIndorIsildurMorwenNiënorOrlegProsper PoiredebeurréRagnirRíanRoi-sorcierSadorThéodenThéodredTuorTúrinUlradUrwen

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.