FANDOM


La Terre du Milieu ou Endor est un continent d'Arda créé par les Valar bordé à l'ouest par le Belegear et à l'est par un autre océan inconnu. La Terre du Milieu existe depuis la chutes des deux Lampes. Contrairement à ce que l'on pense, la Terre du Milieu ne désigne pas la totalité du monde de Tolkien.

Sa morphologie fut modifiée au cours des Âges, notamment avec la submersion du Beleriand, qui était à l'Ouest de l'Eriador. Ce continent n'est pas représenté dans son intégralité : on ne voit ni le Nord, ni l'Est, ni le Sud car ce sont des régions désertes pour la plupart. Ce continent est notamment décrit dans le SilmarillionBilbo le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux. Les royaumes ou contrées le formant sont :

Carte terre du milieu

Selon les cartes de Tolkien, comme celle ci-contre, le nord-ouest de la Terre du Milieu fait la taille de l'Europe de l'Ouest, soit près de 5 000 km sur 3 000 km. Tolkien a dessiné ce continent très précisement, s'aidant de professeurs de sciences pour savoir si la carte était cohérente, si les cours des fleuves étaient possibles et si des montagnes pouvaient se former ainsi. Il décrit chaque lieu si précisément que les lecteurs ne se font qu'une idée du lieu malgré différentes cultures.

HistoireModifier

Durant les Années des Lampes, les Valar créerent deux lampes pour illuminer le monde et le Vala Aulë dressa deux tours, une au plus nord, Helcar avec la lampe Illuin, et au plus sud, Ringol avec la lampe Ormal. Les Valar vécurent au milieu, sur l’île d’Almaren. La destruction des Lampes par Melkor marqua la fin des Années des Lampes.

Yavanna créa ensuite les Deux Arbres nommés Telperion et Laurelin en Aman. Ils illuminèrent Aman et laissèrent le reste d’Arda en obscurité, illuminé seulement par les étoiles. Au début du Premier Âge les Elfes naquirent à côté du lac de Cuiviénen et furent approché par les Valar. Les Valar avaient emprisonné Melkor mais il se repenta et fut relaché. Il sema la zizanie entre les Elfes, espéciallement entre les princes Fëanor et Fingolfin. Il tua leur père, roi Finwë, et prit les Silmarils, trois cristaux créés par Fëanor qui possédaient la lumière des Arbres, et détruit les deux Arbres.

Fëanor persuada la plupart de son peuple, les Noldor, à quitter l’Aman dans la poursuite de Melkor au Beleriand, l’insultant du nom “Morgoth. Il prit le premier de deux groupes et Fingolfin prit le groupe le plus grand. Les Noldor s’arrêtèrent au port-cité des Teleri, Alqualondë, mais les Teleri refusèrent de leur donner des bateaux pour se rendre en Terre du Milieu. Fëanor et de nombreux elfes de son peuple attaquèrent les Teleri et leur volèrent leurs bateaux. L’armée de Fëanor prit les bateaux et laissèrent Fingolfin et son groupe à traverser le Helcaraxë au nord. Fëanor fut tué en Terre du Milieu mais ses fils survécurent et créerent des royaumes, comme Fingolfin et les siens.

B483CCA4-9405-4859-87AA-1850408F197F

Les Années du Soleil commencèrent lorsque les Valar créèrent le Soleil et qu’il se lève au-dessus du monde. Après quelques grandes batailles, une longue paix s’établit, durant près de quatres siècles, durant laquelle les premiers Hommes arrivèrent en Beleriand en traversant l’Ered Luin. Lorsque Morgoth cassa le Siège d’Angband, les cités des Elfes furent détruits un par un, même la cité cachée de Gondolin. Le succès fut lorsque Beren des Edain et Lúthien, fille de Thingol et Melian, prirent uns des Silmarils de la couronne de Morgoth. Après, ils moururent mais revinrent à la vie grâce aux Valar à condition que Lúthien devienne mortelle et que Beren ne soit pas vu par des Hommes.

Thingol se querelle alors avec les Nains de Nogrod et se fait tué et le Silmaril prit de Doriath. Avec l’aide des Ents, Beren attaqua les Nains, prit le Silmaril et le donna à Lúthien. À leur mort finale, leur fils, Dior le Peredhel, reçut le Silmaril et restora le Royaume de Doriath. Les Fils de Fëanor l’obligent à leur donner le Silmaril mais Dior refusa. Le Royaume de Doriath fut détruit et Dior tué, mais sa fille Elwing s’échappa avec le Silmaril. Trois fils de Fëanor moururent pendant la bataille - Celegorm, Curufin et Caranthir.

À la fin du siècle, tout ce qui restait des Elfes et Hommes libres en Beleriand vivaient près du delta du Sirion. Eärendil y maria Elwing. Les Fëanoriens demandèrent le Silmaril mais il fut refusé: ils attaquèrent la colonie mais Eärendil et Elwing avaient traversé le Belegaer pour demander aide aux Valar. Les Valar capturèrent Morgoth et ses machines furent détruits, lui-même jeté hors des confins de la terre, par la Porte de la Nuit.

Les Silmarils furent repris mais le Beleriand fut noyé. Maedhros et Maglor, les derniers fils de Fëanor, furent amenés à Valinor. Ils volèrent les Silmarils des Valar victorieux mais, comme avec Melkor, les Silmarils leur brula la main, et ils réalisèrent que leur promesse était cassée. Maedhros se jeta avec un Silmaril dans une crevasse de feu et Maglor se jeta dans la mer avec l’autre. Alors les trois Silmarils finirent dans le ciel avec Eärendil, dans la terre et dans la mer.

Ainsi débuta le Second Âge. Les Edain furent donné l’île de Númenor et de nombreux elfes furent accueillés par l’Ouest. Les Númenoréens devinrent des marins, mais ils étaient jaloux des elfes, car ceux-derniers étaient immortels. Après quelques siècles, Sauron, servant de Morgoth, commença à organiser des créatures cruels dans les terres orientaux. Il persuada les Elfes forgerons d’Eregion de créer les Anneaux de Pouvoir et forgea en secret l’Anneau Unique pour contrôler tous les autres. Les elfes virent son plan dès qu’il mit l’Anneau sur son doigt, et retirèrent les leurs pour qu’il ne puisse les contrôler.

864CB9A7-EF4E-435C-84B3-99EA21A05738

Le Roi Númenoréen Ar-Pharazôn, par la puissance de son armée, captura Sauron et l’emprisonna en Númenor. Mais Sauron, avec la puissance de son Anneau, deceva et convaincu le roi d’envahir l’Aman, promettant l’immortalité à tous ceux qui réussiraient d‘y mettre le pied. Amandil, chef de ceux qui respectaient les Valar, partit en navire pour demander leur aide. Son fils Elendil et ses petit-fils Isildur et Anárion partirent pour la Terre du Milieu. Quand les forces du roi arrivèrent en Aman, les Valar demandèrent à Ilúvatar d’intervenir. Le monde fut changé et l’Aman fut enlevé de l’Imbar. Les Hommes ne pouvaient plus trouver l’Aman mais les Elfes le pouvaient, dans des bateaux spéciaux et sur une route droite. Le Númenor fut complètement détruit et avec, le corps beau de Sauron, mais son esprit s’échappa et se rendit en Terre du Milieu. Elendil et ses fils arrivèrent en Terre du Milieu et fondèrent les royaumes d’Arnor et de Gondor. Sauron s’éveillat mais les elfes s’allièrent aux Hommes pour créer l’Alliance et ils l’ont vaincu. Isildur s’empara de l’Anneau mais ne le détruit pas.

EFE70F5B-A038-46E5-B30D-C5D7108E56E7

Le Troisième Âge vit la montée en puissance de l’Arnor et du Gondor et aussi leur déclin. Au temps du Seigneur des Anneaux, Sauron avait reprit beaucoup de sa puissance d’autrefois et il cherchait l’Anneau Unique. Il découvra qu’il se trouvait dans les mains d’un Hobbit et envoya ses neuf Nazgûl le chercher. Le porteur, Frodon Sacquet, arriva à Fondcombe oú il fut décidé qu’il devait détruire l’Anneau dans le seul endroit possible: les feux de la Montagne du Destin. Il partit alors avec huit compagnons, et ensemble forma la Communauté de l’Anneau. Frodon échoua au dernier moment mais, grâce à l’intervention de la créature nommée Gollum - qui avait été sauvé auparavant par Bilbon Sacquet ainsi que Frodon, par pitié - l’Anneau fut détruit. Frodon et son compagnon Samsagace Gamegie furent acclamés comme héros. L’esprit de Sauron fut dissipé pour toujours.

La fin du Troisième Âge marqua la fin de la domination des Elfes et le début de celle des Hommes. Au début du Quatrième Âge beaucoup d’Elfes partirent pou le Valinor, pour ne jamais retourner. Ceux qui retaient commençaient à diminuer en puissance. Les Nains aussi tombèrent en pouvoir même si ils recolonisèrent l’ancienne cité de Moria. La paix fut rétablie entre le Gondor et les pays de l’est et du sud. Les histoires d’autrefois devinrent peu à pau des légendes, la vérité oubliée.